INTERBEV Auvergne-Rhône-Alpes
Le tiquetage musculaire
Question

#QuestionsdePros

Dans le cadre des saisies en abattoir, qu'appelle-t-on "Tiquetage Musculaire" ?

 

Réponse

Éleveurs bovins, on vous propose de faire le point sur un point particulier, relatif aux accords interprofessionnels : le tiquetage musculaire.Qu’appelle-t-on tiquetage musculaire ?

Le tiquetage musculaire correspond à des micro - hémorragies musculaires. Il donne aux muscles concernés un aspect moucheté avec du sang coagulé (cf photo).

Quelles sont les causes probables ?
Le tiquetage musculaire fait suite à plusieurs facteurs :

  • favorisants (facteurs climatiques, alimentaires)
  • déclenchants (facteurs de stress avant et à l’abattoir)

Ces différents facteurs entrainent une hypertension sanguine et une rupture des capillaires sanguins dans le muscle.


A quel moment peut-on détecter ce problème ?
Les lésions apparaissent à l’abattage. Il n’existe pas de détection possible du vivant de l’animal.


Saisie totale ou partielle ?
L’observation du tiquetage musculaire s’opère sur la chaîne d’abattage au poste de l’inspecteur vétérinaire. L’éleveur reçoit une première information de la mise en consigne de sa carcasse. L’inspecteur vétérinaire examine la carcasse par une inspection approfondie des masses musculaires voisines pour juger de l’étendue des lésions. Il procède à la notification d’un certificat de saisie UNIQUE qui liste le motif de saisie, la traçabilité, le poids saisi et précise la destination à l’équarrissage…


En général, les lésions sont peu étendues et les muscles concernés vont être en
« Saisie Partielle » ; toutefois, dans quelques cas particuliers, on découvre des lésions sur l’ensemble de la carcasse, la carcasse sera donc « Saisie Totale ». Les muscles les plus touchés sont :

  • les colliers et basses côtes ainsi que les flanchets et bavettes,
  • moins fréquemment on retrouve les bavettes d’aloyau ainsi que le muscle traverse du thorax.

Comme évoqué ci-dessus, on peut également rencontrer des saisies de carcasse entière.

A qui revient la responsabilité de la perte ?
Dans la mesure où la charge de la preuve de l’antériorité pèse sur l’Acheteur et où il est impossible de détecter le tiquetage musculaire du vivant de l’animal, c’est à l’Acheteur d’apporter la preuve que le tiquetage est dû à une cause « élevage ». Sans élément de preuve c’est bien à l’Acheteur (Abatteur) d’assumer la perte de la saisie partielle voire totale de la carcasse.

INTERBEV Auvergne-Rhône-Alpes
Antenne de LYON
AGRAPOLE
23 Rue Jean Baldassini
69364 LYON Cedex 07
Tél : 04 72 72 49 40
INTERBEV Auvergne-Rhône-Alpes
Antenne d'Aubière
Cité Régionale de l'Agriculture
9 Allée Pierre de Fermat
63170 AUBIERE
Tél : 04 73 28 77 81
InterbevLa Viande
ActualitésAgendaPlan du siteMentions Légales